Dimanche 2 Juillet – 20 h 00

LieuSt Vincent de Mercuze, parc de la piscine

Fidèle au Grésiblues depuis plusieurs années, St Vincent accueillera pour l’ouverture du festival deux groupes « pétillants » :

MISS AMERICA
« Ils puisent dans l’insondable histoire de la pop le meilleur de leurs influences qu’ils forgent avec l’énergie des gens de leur âge » (Marc Toesca). Le groupe (deux garçons, deux filles, ‐ la section rythmique, c’est elles!) est originaire du sud de la France. Après des premières parties prestigieuses (Johny – 12 000 personnes à Fréjus ‐, Les Insus, Asaf Avidan, Cock Robin….), ils viennent ouvrir la 18e édition du Grésiblues, une belle entrée en matière, non ? Idéal pour démarrer le festival avec énergie, jeunesse et super « pêche ».

THE LAURA COX BAND
On commence à beaucoup parler de ce groupe. Le bouche à oreille qui l’accompagne est plus que positif. Une phrase résume bien : « c’est de la musique de vieux rockeurs alcooliques jouée par des jeunes Français en pleine forme ! » Un peu à contre courant de la scène française actuelle, The Laura Cox Band veut faire de sa différence une force, en continuant à jouer la musique qu’il aime : du rock old school dans sa plus simple forme, un style vintage et épuré. Plutôt que de rester figé dans un seul registre, The Laura Cox Band aime surprendre et nuancer son style. Tant pis pour ceux qui aiment les étiquettes : ici, on puisera parfois dans la country teintée de rock, pour aller jusqu’au classic rock plus heavy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *